Médecines douces

Les médecines douces enfin accessibles à tous !

Sophie ne jure que par les médecines douces, mais ça coûte cher. Chaque mois, elle dépense plus de 100 euros pour aller voir son chiropracteur car c’est la seule chose qui fonctionne face à ses maux de tête récurrents.

Aujourd’hui, elle cherche une nouvelle mutuelle car elle sait que ça lui permettrait d’économiser assez pour s’offrir un restaurant de plus par mois, par exemple.

Car oui, il existe des mutuelles avantageuses pour les friands de médecines douces ! 

Et franchement, c’est presque indispensable car…

 


La Sécurité sociale ne prend pas ou peu en charge les frais des médecines douces, et c’est bien dommage…

Contrairement à ce que l’on peut entendre, oui, la médecine douce ça fonctionne ! On est d’accord sur ce sujet.

 

Malheureusement, les médecines douces, qui regroupent toutes les médecines dites “non conventionnelles », sont classées ainsi car leur efficacité n’a pas été reconnue scientifiquement. Pour cela, il faut une validation scientifique par essais cliniques ou une reconnaissance de la majorité des professionnels du domaine concerné. Et on en est encore loin.

 

Mais ce qui nous intéresse ici, ce sont les remboursements de la Sécurité sociale qui nous permettraient d’accéder plus facilement à ces soins.

Eh bien… Malgré quelques exceptions, la Sécurité sociale ne prend pas en charge les soins en médecine douce.
Pour être plus précis, pour être pris en charge, les soins en médecine douce doivent respecter les conditions suivantes :

  • être pratiqués par un médecin conventionné
  • suivre le parcours de soins coordonnés (c’est-à-dire que vous devez avoir une ordonnance de votre médecin traitant)

Parfois, il est possible d’obtenir un remboursement partiel de la Sécurité sociale lorsqu’il s’agit de pathologies particulières. On vous conseille donc de vous renseigner lorsque vous choisissez cette médecine.


Donc dans ces cas précis, les médecines douces restent accessibles, mais lorsqu’on ne correspond pas à ces critères, on fait comment ?

L’intervention de la mutuelle pour accéder aux frais en médecine douce

Vous voici donc frustrés de ne pas avoir accès aux soins en médecine douce auxquelles vous croyez.

 

C’est ici qu’intervient la mutuelle.


En effet, de plus en plus de complémentaires santé proposent dans leurs offres santé une prise en charge d’une partie des soins en médecine douce. Le remboursement dépend du contrat souscrit et se fait sous conditions. Il peut s’agir d’un forfait annuel regroupant tous les soins reçus ou d’un forfait par séance avec une limite du nombre de séances par an. N’hésitez pas à vous renseigner sur les conditions des mutuelles concernant cette prise en charge.

C’est d’ailleurs un des éléments importants à prendre en compte lorsqu’on choisit sa mutuelle. 

Nombre de spécialités limité ? Pas toujours !

En général, le nombre de disciplines concernées est très limité. On y retrouve régulièrement les séances chez un psychologue, un ostéopathe ou encore chez un acupuncteur. Tout cela est basé sur la fréquentation moyenne de ces médecines mais, lorsqu’on souhaite consulter d’autres professionnels, on se retrouve dans la même problématique.

Saviez-vous que la MIASC prend en charge le remboursement d’une vingtaine de médecines douces à hauteur de 50% ?
Cette prise en charge peut même atteindre les 100% si vous complétez votre offre avec une surcomplémentaire.

On vous laisse découvrir la liste complète des médecines douces concernées en fin d’article. 

Payer plus pour avoir accès à ces prises en charge ? Pas avec la MIASC !

Ces remboursements sont généralement accessibles dans les offres les plus onéreuses des mutuelles, rarement aux offres standards.

Chez nous, pas de favoritisme :  toutes les médecines douces présentes dans la liste ci-dessous profitent du même taux de remboursement et ce, peu importe l’offre que vous choisirez !

Une solution pour soigner vos maux en toute tranquillité et sans vous ruiner !


On vous laisse découvrir la liste complète des médecines douces prises en charge par notre mutuelle : 

Acuponcteur, Chiropracteur, Diététicien, Etiopathe, Homéopathe, Hypnothérapeute, Mésothérapeute, Nutritionniste, Ostéopathe, Pédicure, Podologue, Psychologue, Psychomotricien, Réflexologie plantaire, Sevrage anti-tabac, Sophrologie, Phytothérapie, Ergothérapie, Thérapie EMDR 

 


Pour en savoir plus sur les remboursements des soins en médecine douce, rendez-vous sur notre page d’offres santé. Vous y trouverez les informations en détail.


Vous souhaitez adhérer à la MIASC ? Nous vous proposons de nous contacter directement via notre formulaire de contact. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *